Navigation | STRUCTURE PEDAGOGIQUE DU LYCEE

STRUCTURE PEDAGOGIQUE DU LYCEE

Modules, options, filières, organisation du temps scolaire, effectifs par classe, organisation du baccalauréat : voilà tout autant de sujet qui seront abordés ici. Une série de sondages sera bientôt en ligne ici pour vous exprimer. Mais vous pouvez désormais débattre et donner votre avis ou vos propositions en laissant un commentaire ci -dessous.

Par cvlhb le 4 mars, 2009 dans

  1. - Réduction du nombre d’heures de cours par jour (5h max), compensée par le raccourcissement des vacances.
    - Réduction des effectifs par classe (surtout en milieux difficiles) en stoppant les suppressions de postes.
    - Cours « magistraux » (mathématiques, physique, bref, cours peu participatifs) le matin, afin d’être plus éveillé, moins las => cours plus efficaces. Les modules, les cours de langue ou d’EPS (cours plus participatifs) situés l’après-midi car demandant moins de concentration.
    - Baccalauréat divisé en partiels puis en épreuves de fin d’année (en première et terminale) afin d’éviter de tout jouer sur deux épreuves.

    Commentaire by Free — 10 mars, 2009 @ 23:23

  2. Avant les sondages, j’aimerais donner mon avis.
    Premièrement, les modules: depuis mon arrivée en seconde (je suis en terminale L) aucun module ne nous a reelement servi, sauf peut-être l’ECJS. Ces heures faisaient plutot office d’heures de perm, on ne fait rien d’interessant et je crois que les professeurs eux mêmes aimeraient changer ces heures perdues,en cours. je propose donc de laisser les professeurs choisir eux mêmes la façon d’utiliser ces heures, en module ou en classes entières. De plus, j’estime que l’ECJS devrait servir EXCLUSIVEMENT pour des réflexions, des débats, des dossiers sur la société, l’actualité, le monde qui nous entoure,à eveiller notre sens critique et à nous responsabiliser en tant que citoyens.
    Deuxièmement, les options: ce que propose ce gouvernement est intolerable: l’art, les langues valent autant que les sciences économiques, nous ne sommes pas tous des futurs comptables et un pays sans intellectuels et un pays mort (c’est un constat objectif et non un tract politique, rassurez-vous!). Tout type d’option doit continuer à exister, les élèves sont des individus avec leur propre personnalité et non des copies conformes les uns des autres, il faut donc prendre cela en compte et laisser, par exemple, l’art plastique être une option facultative comme obligatoire, au même titre que SES.
    Troisiemement, les filières: je fait le même constat, un tronc commun c’est la mort de certaines filières, comme la L à laquelle je tiens beaucoup, et c’est la perdition progressive des élèves qui vont se noyer dans beaucoup de matières dont plus de la moitié ne les interessent pas! Il faut donc maintenir les filières et se battre pour elles. S’il doit y avoir réforme, je propose, au contraire, de diversifier les filières: une plus axée sur les langues, l’autre la literature, l’autre physique/chimie, l’autre maths…
    Pour l’emploi de temps et les classes: on ne peut pas travailler dans des classes trop pleines, il faut donc des classes plus petites et plus de professeurs. De plus, il faut, à defaut de restreindre les heures de travail, mieux les amenager: les « trous » entre les cours ne nous permettent pas forcement de bien travailler et donc je propose de les groupées au maximum (evidement, la aussi, il faut plus de professeurs)pour que nous ayons un maximum de heures libres à la suite pour mieux travailler.
    Enfin, je propose que le baccalauréat se face, au moins à 70%, en controle continu. Je n’y vois que des avantages: moins de stress pour tout le monde (lycée, futurs établissemnets d’acceuil, parents et élèves), cela obligerais les élèves à donner le maximum d’eux mêmes durant toute l’année (d’autant plus qu’on ne pas peut juger un élève sur une copie, une mauvaise copie peut être un accident et une bonne un coup de chance)et ce ne serait pas la course pour les corrections, les oraux de rattrapage et les inscriptions.
    Voila donc quelques propositions pour un nouveau lycée, peut être meilleur, plus juste, moins angoissant (plus social et plus proche des gens, le l’espère)pour les futurs générations.
    NB: je voudrais ajouter qu’il faudrait augmenter les salaires de tous les acteurs de l’éducation nationale qui font des métiers bien plus méritant que ce qu’on dit et il faut multiplier les effectifs (professeurs, assistants social, médecins, infirmiers…)

    Commentaire by mittelette-peraldi — 11 mars, 2009 @ 14:16

  3. Je ne suis pas d’accord avec toi sur le contrôle continu au bac.
    Celui-c accroîtrait les inégalités entre les établissements (malheureusement un bac en banlieue, et un bac Henri IV n’auront plus la même valeur, alors qu’aujourd’hui une certaine égalité des chance est maintenue grâce à l’anonymat de cet examen). De plus, de mauvais rapports avec les professeurs ou diverses affinités influeraient alors sur les notes, risque encore une fois évité par l’anonymat d’un examen national. Enfin, chaque élève sait au début de son année de terminale qu’il doit assimiler au mieux les cours et les bosser pour réussir son bac, et à 18 ans on est capable de se responsabiliser, donc après chacun fait ce qu’il veut mais je pense qu’à ce niveau là, on n’a pas besoin de plus de pression, ni de carotte pour faire avancer l’âne.

    Commentaire by 2005 — 11 mars, 2009 @ 15:40

  4. Je suis globalement d’accord avec 2005 par rapport au Bac, le contrôle continu le rendrais beaucoup plus aléatoire en fonction des établissements et des professeurs. Je pense néanmoins qu’il faudrait l’échelonner sur les deux dernières années du lycée, pour équilibrer la dose de travail entre Première et Terminale.
    Ensuite je suis d’accord pour pousser encore plus loin la spécialisation des filières, c’est à dire éviter d’avoir la S, assez polyvalente, qui ouvre toutes les portes, tandis que la L en ferme malheureusement beaucoup.
    Et c’est tout pour l’instant…

    Commentaire by Agamemnon — 12 mars, 2009 @ 20:19

  5. « c’est à dire éviter d’avoir la S, assez polyvalente, qui ouvre toutes les portes »
    Pardon ?? C’est un problème qu’une filière ouvre pleins de portes ?
    J’ai jamais compris les gens qui veulent niveler par le bas, trop pessimistes ?
    Le problème ne serait-il pas plutôt, la filière L n’ouvre pas assez de portes ?
    Et là je dérive peut-être mais je suis obligé de poser la question, la société ne se fout-elle pas des littéraires ? Ne vit-on pas aujourd’hui dans un monde où la science domine sur les domaines « littéraires » ?
    Est ce que ca viendrait pas de là le problème ?
    J’ai rarement croisé des gens qui pouvaient affirmer savoir exactement ce qu’ils voulaient faire plus tard. Une filière généraliste, c’est une filière qui offre des choix, et je ne vois pas comment on peut être dérangé par ça.

    Commentaire by Le Geek — 13 mars, 2009 @ 0:10

  6. Le problème avec la spécialisation c’est que toutes les matières qu’on ne fait plus sont tout de même une perte de savoir, alors certes il y a forcément des matières où on est plus à l’aise ou qui nous interresses plus mais est-ce une raison pour laisser tomber les autres?
    Ne vaudrait-il mieux pas par exemple baser le choix des filières sur les coefficients tout en permettant de pouvoir continuer à avoir une formation la plus générale possible jusq’au bac?
    Les filières d’aujourd’hui cloisonnent déja beaucoup trop les esprits et même les comportements (même si ce sont en partie des clichés je trouve quand même cela regrettable de voir certains S incapables de s’interrésser par exemple au moindre roman ou bien des L qui commencent à soupirer et à s’exclure d’une conversation dès que cela ressemble un peu à quelque chose de « scientifique »).
    On pourrait même reprendre un peu le principe d’un bac « à la carte » donc sans filières définies « L » « ES » ou « S » tout en conservant un maximum de matières (et donc de savoirs, de culture, soit une richesse intellectuelle à mon avis utile autant pour la poursuite des études que pour le reste de la vie) et uniquement faire varier les coefficients, quitte à prendre des menu originaux du style « fort coeff physique, fort coeff histoire mais faible coeff français », cela permettrait de réellement s’investir dans les matières qui nous tiennent le plus à coeur tout en conservant une formation générale.

    Commentaire by Florian — 13 mars, 2009 @ 0:37

  7. Je tiens à rappeler que se tiennent sur ce sujet des débats et heures de réflexions ouvertes à tous . Avec dans l’optique un rapport à rendre pour le CVL autours d’une réflexion faite à plusieurs . Si vous avez le temps , c’est le midi de 13h à 14h le lundi et le vendredi en salle 308 .

    Commentaire by Lily — 17 mars, 2009 @ 18:10

  8. pour reprendre sur la durée des cours je pense qu’il faudrait un peut être expérimenter un système comme en Allemagne avec de l’école le matin et une activité physique ou artistique ou autres l’après midi et tout les jours ou peut être un jour un deux. Cela serait moins stressant pour les élèves .

    Commentaire by electron — 18 mars, 2009 @ 19:38

  9. tout a fait d’accord avec electron, le systeme scolaire francais devrait s’inspirer d’un systeme comme celui qu’il y a en finlande qui est d’ailleurs est utilisé dans la plus part des pays du tiers monde comme au Mexique, il est assez efficace et beaucoup plus « humain ». Nous ne somme pas des robots, nous avons une vie et devrions avoir des journées moins lourdes ainsi que des coupures(vacances) moins directes, moins violentes.

    Commentaire by hayika — 19 mars, 2009 @ 7:56

Laisser un commentaire

BIENVENUE

Effleurez NAVIGATION ci-dessus pour sélectionner un thème.

CALENDRIER DE LA CONSULTATION

La consultation se déroule en trois parties :

• JEUDI 12 MARS : GRANDE RÉUNION EN SALLE LOUISE FONTAINE (information et constitution des groupes de réflexion)

• Du 12 MARS AU 3 AVRIL : PHASE DE RÉFLEXION (les différents groupes se réunissent, et formulent leurs idées. Des sondages sont mis en ligne sur le blog)

• DANS LA SEMAINE DU 6 AVRIL : GRANDE RÉUNION EN SALLE LOUISE FONTAINE - date précise à confirmer - (synthèse des travaux)

Bloc-notes de Raoul d'Andrésy |
Social Democratic Union / U... |
Kitoka Moke Mutondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alternativewittenheim
| Section cantonale de La Gra...
| RESISTER, S'INSOUMET...